LE TEMPS DES GRANDES INVASIONS ET DES CONQUETES.

Accueil

- Retour histoire -


La fin de la paix romaine.

Au Ve siècle, la Gaule était une province de l'Empire romain. Celui-ci, par sa richesse, attira les populations voisines.

Des peuples venus du nord et de l'est de l'Europe émigrèrent en masse en Europe de l'Ouest (Huns, Ostrogoths, Goths, Wisigoths, Angles et Saxons). Devant ces envahisseurs Barbares (pour les Romains, les Barbares sont tous les peuples étrangers qui ne parlent ni latin ni grec), les habitants fuyaient, les villes se protégeaient en construisant des remparts, les campagnes étaient ravagées par les expéditions militaires. A la fin du Ve siècle, l'Empire romain disparut à la suite des invasions germaniques.

Un peuple germanique venu de l'est du Rhin, les Francs, s'était installé dans le nord de la Gaule. Tous les Barbares installés en Gaule n'étaient pas des envahisseurs armés : beaucoup étaient venus pacifiquement comme agriculteurs, artisans ou même servaient dans l'armée romaine.

Clovis, roi franc, devient maître de la Gaule romaine.

Après l'invasion brutale des Huns commandés par Attila, les Francs s'installèrent en Gaule sous la direction de leur roi Clovis, fils du roi franc Childéric.

En 481, Clovis devint roi à l'âge de quinze ans. Il décida de conquérir le reste de la Gaule, dominé par d'autres peuples barbares : les Alamans à l'est et les Wisigoths au sud. Les Gallo-romains étaient tous chrétiens. Afin de devenir leur ami, Clovis décida de devenir lui-même chrétien : il se fit baptiser à Reims en 496. Clovis était cruel : il se débarrassa d'abord des Wisigoths, puis de tous les autres rois francs, qui étaient de sa famille, en les faisant assassiner. Il régna sur presque toute l'ancienne Gaule romaine et fit de Paris sa capitale, et fonda le premier royaume de France.

En 511, à sa mort, son royaume fut divisé selon la coutume franque entre ses quatre fils. Mais ces petits états étaient souvent en guerre et les rois " mérovingiens " perdirent peu à peu leur autorité.

La civilisation mérovingienne, un mélange des civilisations gallo-romaine et germanique.

La civilisation de la Gaule romaine ne disparut pas brutalement car la population franque était en fait très peu nombreuse. Les Francs, qui n'écrivaient pas leur langue, adoptèrent la langue et l'écriture latines. On continua donc à parler latin en Gaule. Mais il y eut moins d'œuvres écrites qu'à l'époque romaine. Du mélange de la langue franque et du latin est né le français.

Les Francs construisirent peu de monuments, sauf des églises et des monastères. On vivait toujours dans les villes romaines, même en ruine, et on utilisait toujours les aqueducs, les ponts et les routes romaines. Par contre, les forgerons francs étaient très réputés pour la qualité des armes qu'ils fabriquaient. Les bijoux et les objets francs destinés aux églises étaient parmi les plus beaux du monde barbare.

Pendant la période mérovingienne, la Gaule reste un pays agricole : dans de vastes domaines, on cultive les céréales et on élève les animaux : bovins, moutons, chevaux... Les Francs furent aussi à l'origine de nombreux villages de la France actuelle.

Une seconde vague d'invasions.

Dès le début du IXe siècle, de nouvelles invasions bouleversent l'empire carolingien (empire de Charlemagne) Les Vikings ou Normands dévastent les côtes et les vallées des fleuves. Certains d'entre eux s'installent dans la province qui s'appelle aujourd'hui encore la Normandie. Les Hongrois et les Sarrasins ravagent le centre et le sud de la Gaule. Peu avant l'an 1000, les populations n'obéissent plus aux rois et se regroupent, pour se protéger, autour de riches personnages qui construisent les premiers châteaux forts en bois.

Dossier réalisé par les élèves de CM1/CM2 - Mme GIBAUD - Février 2003 - Ecole élémentaire publique de SOLAIZE